Pourquoi acheter sans plastique ?

par | 8 Oct 2019 | A l'extérieur | 0 commentaires

Pourquoi acheter sans plastique ?

Pour une question écologique et environnementale :

Aujourd’hui, les emballages plastiques sont l’essentiel de la pollution plastique dans le monde. On le sait grâce à l’analyse des micro-plastiques retrouvés sur les plages et dans la mer. Cette pollution impact la nature mais aussi ceux qui y vivent : 90% des oiseaux marins ont des fragments de plastiques dans l’estomac.

Les éléments naturels (vent, soleil, chaleur, vagues…) transforment le plastique en particules fines, si fines qu’elles sont ingérées par les poissons et animaux marins. Les conséquences pour ces animaux sont nombreuses : tube digestif obstrué, modification du comportement alimentaire, perte d’appétit (l’estomac étant rempli de plastique, les animaux meurent de faim).

Une récente étude (MacArthur, « The New Plastics Economy: Rethinking the future of plastics ») révèle que d’ici une quarantaine d’années, il y aura plus de plastiques que de poissons dans les océans. Effrayant.

 

Pour notre santé :

Polystyrène, polypropylène, PEBD, PVC, PEhd, PETE… Voilà les composants du plastique, notamment en ce qui concerne les emballages alimentaires (films, barquettes, sachets, récipients souples).

On connaît certains de ces noms (de la famille des polymères) mais à partir de quoi sont-ils faits ? Généralement, ils proviennent du pétrole mais certains peuvent provenir du charbon ou du gaz de schiste.

 Porter du pétrole (vêtements), dormir sur du pétrole (matelas), consommer des aliments stockés dans du pétrole, boire avec du pétrole (bouteilles d’eau, de jus ou de lait, pailles) … Dit comme ça, on peut déjà imaginer les conséquences sur notre santé. En plus du pétrole, le plastique est aussi constitué d’additifs (donc on sait qu’ils sont cancérigènes).

 Les micro et nano particules migrent dans les aliments et boisson en contact avec le plastique. On les ingère et ils se retrouvent donc dans l’organisme. 

Pour l’instant, on n’en connaît pas bien l’impact réel sur notre organisme car les recherches sont récentes. Néanmoins, les recherches sur les conséquences pour les fonds marins, qui sont bien plus avancées, laissent peu de doute quant aux effets sur notre santé. 

 Grâce au site leplastiquetue.com on apprend que « Certains additifs du plastique, comme par exemple le puissant perturbateur endocrinien bisphénol A, sont présents dans l’organisme de plus de 90% de la population, y compris celui des nouveau-nés. »

 

Voilà les raisons principales pour lesquelles il est important aujourd’hui de réduire nos achats plastiques.

 À très vite pour un petit pas de plus.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Share This